LA FINTECH LEADER EN FRANCE DU PAIEMENT FRACTIONNÉ

Alma finance les dettes et se charge de la gestion des impayés, évitant aux commerçants qu’ils ne pâtissent du paiement différé et des risques de défaut de paiement.
Description

Alors qu’il travaille chez Stripe, Louis Chatriot remarque qu’aucune plate-forme n’offre de solution pour que les petits e-commerçants puissent proposer des règlements en plusieurs fois à leurs clients.

Il décide alors de créer en 2017 Alma, une plateforme qui permet aux clients de régler leurs achats en trois fois, aussi bien pour les plateformes numériques que pour les commerces physiques. 

 

UNE ALTERNATIVE AU CRÉDIT À LA CONSOMMATION

Estimant que 40% du chiffre d'affaires généré par les marchands français est créé par de petits commerçants, la start-up concentre ses efforts sur les TPE et les PME. Ainsi Alma propose une alternative saine et efficace au traditionnel crédit à la consommation, car le modèle de la start-up est différent des établissements de crédit, qui eux traitent directement avec les consommateurs et n’agissent pas en tant que garant de la trésorerie des vendeurs.

Les commerçants deviennent ainsi pourvoyeurs de services pour leurs clients, qui sont demandeurs d’une expérience à la hauteur de celles des grandes plateformes notamment en matière de flexibilité. De plus le paiement en plusieurs fois permet à un commerçant d’élargir et de fidéliser sa clientèle et d’augmenter son panier moyen en leur donnant la possibilité d’étaler leurs dépenses sur un laps de temps.

En plus du paiement fractionné, Alma ambitionne de fournir une suite de service pour aider le commerçant tout au long de sa relation avec le consommateur. Les e-commerçants et commerçants sont en demande de services qui permettent de fluidifier les échanges.

 

EURAZEO, PARTENAIRE DE LONGUE DATE 

Alma, leader actuel du paiement fractionné en France, a réalisé en février 2019, avec le soutien de l’équipe Venture d’Eurazeo, sa première levée de fonds 3 M€. Ces fonds destinés à activer sa croissance, notamment en enrichissant son offre de services, mais aussi à recruter de nouveaux collaborateurs, venaient soutenir la stratégie de l’époque de s’ancrer d’abord sur un marché français conséquent de 600 000 commerçants de toutes tailles.

Puis en mars 2020 la fintech lève 12,5 M€, toujours aux côtés d’Eurazeo, doublée d’une levée de 17 M€ de dettes. Ce tour de table doit permettre à la startup de perfectionner sa solution, son expérience client et de développer de nouveaux projets. Elle s’ouvre aussi à des partenariats avec les principales plateformes de vente pour être incluse dans leurs fonctionnalités. Pari réussi, désormais la solution est adoptée par de nombreuses marques comme Kusmi Tea, Kookai ou KitchenAid. Alma a ainsi, en 2020 multiplié par 6 le nombre de ses clients et de transactions générées.

La levée de fonds de 49 M€ en janvier 2021 marque un tournant pour Alma. Accompagnée et conseillée par les équipes Venture d’Eurazeo, la Fintech entame le déploiement de sa solution « Buy Now, Pay Later» (BNPL), sur un marché estimé à 20 Mds€ en Europe. Ce nouvel outil s’accorde pleinement avec les évolutions des modes d’achat des consommateurs, mises en exergue par les confinements consécutifs. Cette solution de paiement en plusieurs fois et proposée à l'ensemble des commerçants aussi bien en ligne qu’en magasin.

Avec Pay Later, Alma propose aux commerçants un outil simple à mettre en œuvre pour écouler leurs stocks, fidéliser leur clientèle grâce à une nouvelle facilité de paiement et de restaurer leur trésorerie grâce à la garantie de paiement à 100% dès l’acte d’achat, car Alma paie immédiatement la totalité du montant de l’achat au commerçant. Pour les consommateurs, Pay Later leur offre en toute transparence, sans coût caché, la possibilité de maîtriser leur budget en programmant le paiement au moment de la commande pour être débité après 15 ou 30 jours et uniquement s’ils la gardent.

 

LA FUTURE LICORNE À LA CONQUÊTE DE L’EUROPE

Alors que le marché mondial de la fintech représente aujourd’hui 1 500 Mds$ et pourrait atteindre 2 900 Mds$ d’ici à 2030 et face une concurrence grandissante des fintech européennes, Alma décide en 2021 d’accélérer son activité à l’international. La fintech, guidée par l’expertise et le réseau international d’Eurazeo, veut s’imposer à terme chez ses voisins européens l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et la Belgique et en implantant progressivement des équipes locales en capitalisant sur son expertise en matière de satisfaction client.

Alma est un acteur responsable du paiement fractionné, ne pratiquement pas de pénalité sur les retards de paiement par exemple.

Enfin la levée de fonds record de février 2022 de 210 M€ permet à Alma de poursuivre son expansion européenne en s'ouvrant à de nouveaux marchés, notamment aux Pays-Bas, au Luxembourg, au Portugal, en Irlande et en Autriche et d’entamer un important recrutement de 250 nouveaux collaborateurs. De plus Alma continue de développer sa gamme de produits, avec notamment la mise à disposition d’une application mobile dédiée aux consommateurs pour payer auprès de n’importe quel marchand, ainsi que le développement du paiement fractionné à l'aide de terminaux de paiement en magasin.

Chiffres Titre
En chiffres

Chiffres Description

En 2022, le volume annuel de transactions a dépassé le milliard d'euros 

180 M€ levés en equity et plus de 100 M€ en dette 

Présence dans 5 pays, plus de 260 employés au service de 6 000 marchands.

Image
Image
vISUEL Alma
Société Titre
Alma
Informations

Interface de paiement en 3 fois pour e-commerçants

Secteur
Secteur
Innovative
Zone géographique
Region
France

Alerte vigilance

Tentatives de fraude et d’usurpation d’identité